Passer au contenu principal
Accessibility Information
Porsche.ca My Porsche
Porsche Lauzon

Porsche Taycan

Aperçu   |    Performance   |   Plaisir de conduite   |    Le confort de conduite au quotidien   |   Conception   |   Cockpit   |   Galerie

 


La Porsche de demain? Une voiture de sport, naturellement.

 

Réservez maintenant

 

Tous les modèles Porsche ont quelque chose en commun: ils ont une âme. Un certain sentiment que vous obtenez en tant que conducteur dès que vous prenez le volant. La porsche Taycan s'envient. Et bien que son cœur soit alimenté par une force différente – l'électricité – l'âme, une fois de plus, est la même.


Taycan down shot


Taycan open doors


Taycan Range


 

Première mission : la performance


« Les motorisations complexes, efficaces et performantes sont notre cœur de métier. La 918 Spyder et la 919 Hybrid en apportent la preuve éclatante. » (Stefan Weckbach, Chef du projet Mission E)

C’est une sportive, indéniablement. Mais une sportive comme on n’en a jamais vu : la motorisation, certes entièrement novatrice, s’inscrit dans la lignée des moteurs Porsche quand il s’agit des performances : il faut dire qu’elle a acquis ses lettres de noblesse en compétition. Chaque essieu est entraîné par un moteur synchrone à aimants permanents, similaire à celui utilisé sur la 919 Hybrid, tenante du titre des 24 Heures du Mans 2015. Les deux moteurs, qui entraînent la voiture en phase d’accélération et récupèrent l’énergie au freinage, délivrent plus de 600 ch, permettant à la Taycan de franchir les 100 km/h en moins de 3,5 s et les 200 km/h en moins de 12 s. Les moteurs synchrones à aimants permanents sont aux moteurs électriques ce que les turbos sont aux moteurs thermiques : ils convertissent l’énergie électrique en force motrice avec un haut rendement et une grande régularité, et délivrent une puissance continue élevée, tout en produisant relativement peu de chaleur. Aussi n’ont-ils pas besoin de longs temps d’arrêt pour refroidir. C’est important, car les Porsche à motorisation électrique doivent aussi être conçues pour pouvoir tourner sur circuit.

Porsche Taycan rear shot
Avec ses 600 ch, le modèle 100 % électrique de Porsche passe de 0 à 100 km/h en moins de 3,5 secondes


Deuxième mission : le plaisir de conduite


« Ce n’est pas à l’aune de la dynamique longitudinale que l’on juge la dynamique d’une voiture. C’est en courbe que se révèlent les talents d’une sportive. » (Stefan Weckbach)

Nul besoin d’être un pilote de haut niveau pour garder sa trajectoire en ligne droite à haute vitesse. Les Porsche aiment les courbes, par nature. Le concept de la Taycan offre une réponse sans compromis à ces exigences grâce à une répartition optimale des charges et un centre de gravité bas. La batterie est logée horizontalement dans le plancher du véhicule. Le centre de gravité est par conséquent extrêmement bas, ce qui garantit une excellente dynamique transversale. La masse est par ailleurs répartie de manière uniforme sur les deux essieux moteurs, offrant ainsi un équilibre exceptionnel. La transmission intégrale, ajustable en fonction des besoins avec système de répartition du couple Porsche Torque Vectoring, peut être pleinement exploitée pour adapter la force motrice à la dynamique de conduite et à l’adhérence des pneus. Le concept car est doté de jantes 21 pouces à l’avant et 22 pouces à l’arrière. Comme sur la 911 GT3 et sur la 911 Turbo, la transmission est intégrale : les virages peuvent ainsi être pris avec davantage de précision, encore plus vite. Les changements de voie à vitesse élevée sont plus fluides, et la palette de sensations entre conduite sportive et confort est garantie par le châssis actif issu de celui de la 911. La Taycan est parée pour dévorer les circuits, et promet de rester sous la barre des 8 minutes sur la boucle nord du Nürburgring.

Troisième mission : le confort de conduite au quotidien


« Un temps de charge de 15 minutes, c’est acceptable. Avec du 800 V, c’est faisable. » (Stefan Weckbach)

Dans le domaine de l’électromobilité, le défi le plus excitant est sans conteste celui du temps de charge et de l’autonomie. Avec la Taycan, Porsche s’engage dans une nouvelle voie et, en portant la tension d’alimentation à 800 V, double la tension de charge par rapport à celle des modèles électriques courants d’aujourd’hui. Résultat : un temps de charge plus court et une masse réduite, avec des câbles de cuivre allégés à section réduite pour transporter l’électricité. La batterie lithium-ion est conçue pour pouvoir atteindre une autonomie de plus de 500 km. Un quart d’heure de charge suffit pour pouvoir à nouveau parcourir 400 km. Le temps de se poser pour un café. Porsche a baptisé ce concept « Turbo Charging ». Des projets concrets pour alimenter en 800 V les bornes de recharge qui seront implantées sur les aires d’autoroute sont à l’étude. Bien sûr, la Taycan peut se contenter de moins. Elle peut être branchée à une borne de recharge rapide 400 V telle qu’on en trouve aisément aujourd’hui, ou être alimentée par induction en toute simplicité depuis sa place de garage. Il suffit pour cela de se garer au-dessus d’une plaque posée au sol qui intègre une bobine primaire ; l’énergie est alors transmise sans contact à la bobine secondaire logée dans le plancher du véhicule. Le plein d’essence du futur.

Porsche Taycanfront shot
Même la répartition du poids entre l'avant et l'arrière favorise un bon équilibre

Porsche Taycan fender-charging port
Un élément coulissant permet d’accéder à la prise de chargement

Porsche Taycan
La Taycan est doté de deux moteurs électriques (1, 2). Le concept de motorisation avec son alimentation en tension de 800 V offre des temps de charge courts et une autonomie élevée. La batterie Li-ion (3), logée dans le plancher, permet une répartition optimale des charges et un chargement par induction. La trappe pour brancher le câble d’alimentation se trouve au niveau de l’aile avant gauche (4).

Quatrième mission : le design


« Le rêve des designers, c’est de faire de la Taycan la voiture emblématique du futur, à l’instar de la 911. » (Michael Mauer, Designer en chef de Porsche)

Telle doit être la sportive électrique : tout à fait autre et pourtant si familière. Pas un millimètre, pas une courbe qui ne nous rappelle à tout instant : ce ne peut être qu’une Porsche. Du haut de ses 130 cm, la berline sportive possède indéniablement tous les attributs des sportives de Zuffenhausen.

Et ce, avec des innovations visibles, telles que les éléments aérodynamiques intégrés au véhicule. La caisse, aux lignes savamment dessinées pour favoriser l’écoulement de l’air, se distingue par ses entrées et sorties d’air proéminentes à l’avant, sur les flancs et à l’arrière. Il faut dire qu’une sportive, même électrique, nécessite un refroidissement intelligent des moteurs, de la batterie et de l’électronique. Des conduites d’air intégrées améliorent l’écoulement de l’air autour des roues et des sorties d’air sur les flancs réduisent la surpression dans les passages de roue, et donc la portance. « La forme suit la fonction » : un principe profondément ancré dans la tradition Porsche.

Les éléments classiques de la Taycan rendent hommage à des modèles de légende : la proue effilée évoque une 918 Spyder qui aurait adopté les proportions de prestigieuses voitures de course. Les ailes avant prononcées, le capot extrêmement plat et la ligne de ceinture de caisse portent les gènes de la 911. Et comme sur la 911 GT3 RS, le toit est traversé d’un large renfoncement, qui prolonge le bossage du capot avant.

Mais oublions les traits familiers pour nous pencher sur les nouveautés : les nouveaux feux LED à faisceau matriciel, au design en quatre points typique de la marque, sont logés dans les entrées d’air avant. Les optiques comportent en leur centre un capteur plat dédié aux systèmes d’assistance à la conduite, dont le contour fait office de clignotant. Grâce aux discrètes caméras installées sur les flancs, aucun rétroviseur latéral ne vient rompre l’harmonie de la silhouette. Bienvenue dans le futur. Même les poignées des quatre portes, antagonistes à l’arrière, s’intègrent parfaitement à la coque. Les généreuses ailes arrière sont reliées par un rai de lumière rouge sous lequel resplendit le monogramme Porsche rétroéclairé sous son bandeau de verre.

Porsche Taycan charging

Porsche Taycan tail light
L’arrière est souligné d’un rai de lumière rouge surmontant un monogramme Porsche rétroéclairé



Porsche Taycan dashboard
Un système de commande inédit qui allie commande gestuelle et suivi des mouvements oculaires

Porsche Taycan seats
Quatre sièges individuels ultralégers offrent un bon maintien latéral à tous les passagers

Cinquième mission : le cockpit 


« Le système de commande dévoile un peu plus la manière dont Porsche se représente la connectivité et l’infodivertissement de demain. » (Michael Mauer)

Que les choses soient claires : le conducteur restera toujours au centre des préoccupations de Porsche. C’est autour de lui que tout tourne, même les instruments : les cinq cadrans virtuels de forme arrondie, affichés en technologie OLED sur écran plat, suivent ses mouvements selon un effet de parallaxe, par exemple quand il baisse ou rehausse son siège ou se penche sur le côté. Impossible que le volant ne masque des informations importantes. Nec plus ultra : un système de suivi du regard par caméra identifie l’instrument regardé par le conducteur. Par simple pression sur une touche du volant, le conducteur sélectionne le menu correspondant et peut y naviguer. Plaisir garanti, avec feedback de la voiture : le système reconnaît la bonne humeur et la retranscrit sous forme d’émoticône sur le cadran et, à la demande, l’associe avec des données de conduite sélectionnées par le conducteur.

Le tableau de bord est un concentré d’innovations. En hommage à la disposition de l’habitacle de la 911 Classic, un large écran 3D n’attend qu’un geste de la main pour être rappelé à la vie. Le conducteur et le passager peuvent commander la radio, le GPS, la climatisation, le téléphone ou d’autres fonctions du véhicule sans contact, simplement par un geste intuitif. La Taycan peut également être configurée à distance via Porsche Car Connect. Les services de mise à jour du logiciel embarqué (Over The Air) et à distance (Remote Services) permettent d’ajouter des fonctionnalités au véhicule rapidement. Il suffit d’un smartphone ou d’une tablette pour lancer l’actualisation via le module de communication à haut débit intégré et obtenir de nouvelles caractéristiques pour le réglage du châssis ou des moteurs, ou des fonctionnalités nouvelles pour le système d’infodivertissement. Une capacité de chargement inédite.

Avec de si vastes perspectives, nulle mission ne saurait être plus exaltante.

Réservez maintenant          Voir l'inventaire des véhicules hybrides E


 

Galerie